Voyage en Patagonie et tours en Patagonie. PATAGONIE VOYAGE, TOUR, HOTEL &
GUIDE DE VACANCES
Patagonie
Plan du Site
Patagonie
Tours & Circuits
Patagonie
Nature & Ecologie
Patagonie
Sports d´Aventure
Voyage en Patagonie
Guide de Vacances
Photos de
Patagonie
Voyage en Patagonie
Information Utile
Quand et Comment s' y Rendre
Enjoy Patagonia Témoignages | Nos Bureaux | Agence de Voyages | Contactez Nous



FLORE

PATAGONIE

Par
Enjoy Patagonie

Patagonie Home Page
Enjoy Patagonie Voyage
Page D'Accueil

Carte de Patagonie
Voyage &
Destinations Touristiques
de Patagonie

PATAGONIE
ARGENTINE

BARILOCHE
Lac Perito Moreno
Villa La Angostura
Esquel
Villa Llao Llao
Parc National
Nahuel Huapi

Le Bolson
Cerro Catedral
Cerro Tronador
Colonia Suiza
Parc National
Los Alerces

Villa Traful
Puerto Blest
Lac Gutierrez
Environs de
Bariloche

Aller au Chile
par Bariloche

USHUAIA TERRE DE FEU
Antarctique et Îles
d'Atlantique Sud
Parc National
Terre de Feu

Glacier Martial
Vallée des Huskies
Train du Bout
du Monde

Canal de Beagle
Baie Lapataia
Tolhuin
Observation d'Oiseaux
Tours de Navigation
Ranchs Touristiques
Autres
CALAFATE
Glacier Perito Moreno
El Chalten
Parc National
Los Glaciares

Ranchs Touristiques
Rio Turbio
Observation de
Flore et Faune

PUERTO MADRYN
Rawson
Péninsule Valdes
Gaiman
Trelew
Dolavon
SAN MARTIN DE
LOS ANDES
et la Traversée des
Lacs

Junin de los Andes
Cerro Chapelco
Parc National Lanin
Lac Huechulafquen
Lac Lolog
Villa Alumine
ANTARCTIQUE
ARGENTIN



NUMEROS GRATUITS: USA: 1-800-790-2961  
Autres lignes locales: L'Espagne - Barcelone: 0034-931846831
UK - Londres: 44-203-393-8867

PATAGONIA TRAVEL
Horaire d'attention: du lundi au vendredi de 09:00 - 18:00.
Bureaux principaux (localisé à Lima - Pérou): GMT -5 heures

Nous vous suggérons que durant la haute saison (octobre à fin mars) les réservations doivent être faites au moins 30 jours à l'avance.


Flore
á Bariloche
Flore
á Calafate
Flore á Puerto Madryn Flore á San Martin de los Andes Flore á Ushuaia Terre de Feu Flore á Antarctique Argentin

FLORE À BARILOCHE

Retour à Nature...

Les arbres sont les principaux éléments des bois naturels de San Carlos de Bariloche.
Vous distinguerez 6 espèces de Nothogagus : " coihue ", " rauli ", " robble " " pellín ", " lenga ", " guido " et " ñire " en plus du cyprès, " radal ", " maitén ", " maniu ", canelle etc.

Certains arbres embellissent le paysage d'automne et changeant la couleur de leur feuillage, d'autres restent toujours verts. Ils protègent les versants montagneux de l'érosion et sont le refuge d'une grande variété d'espèces.

Vous admirerez certains exemplaires près de la ville. Près de la lagune Los Cántaros vous trouverez des arbres datant de 800 ans. Face à l'Intendance, vous observerez une plantation splendide de " Maiteos " crée en 1963. Vous admirerez un " Maitén " majestueux au croisement de Ada M. Elilein et Villegas.

Vous observerez les espèces autochtones suivantes au croisement de Morales et Juramento : " alerce ", cyprès, " palo santo ", " espino azul ", chilco ", " colihue ", " michay " et " calafate ". Les grands " coihues " et le cyprès ont été planté en 1948.

PATAGONIA - PATAGONIA TRAVEL & TOURS PATAGONIA - PATAGONIA VIAJES Y TURISMO
PATAGONIE - PATAGONIA VOYAGE PATAGONIEN - PATAGONIA REISEN
Nature Patagonie
Photos
Patagonie
Aires Protégées
- Parcs Nationaux
- Monuments Naturels
- Réserves Nationales
Flore
- Flore Andine
- Flore Atlantique
Faune
- Faune Andine
- Faune Atlantique
ARRAYAN (Luma apiculata) : arbre au feuillage persistant. Son écorce lisse de couleur cannelle est douce et froide au toucher. Il peut atteindre une hauteur de 13 mètres. Son tronc est tordu. Il pousse en lieux humides. Il forme des bois denses et purs au nord de l'île Victoria et sur la Péninsule du Quetrihué. Son fruit charnu est de couleur violette. En janvier et février, il donne des fleurs blanches à quatre grands pétales, ressemblant au myrte européen.

CYPRÈS (Austrocedrus chilensis): famille des " cupresáceas ". Espèce toujours verte à la cime conique, au tronc ferme et droit, à l'écorce grise légèrement rugueuse, aux branches comprimées. Sa hauteur maximale est de 25 ou 30 mètres. Il exige peu d'humidité. Les bois de cyprès occupent de grandes surfaces de la zone orientale du Parc.

COIHLIE (Nothofagus dombeyi): famille des " fagáceas ". Cet arbre à l'allure dominante est présent dans presque tous les bois du Parc. Son écorce est fine et rugueuse, ses feuilles persistantes et petites. Son nom mapuche (co=eau, hue=lieu) vient du fait qu'il ne pousse que sur des sols très humides. Ses racines peu profondes se développent parallèlement à la superficie du sol. Vous le trouverez sur les versants des montagnes jusqu'à 1000 mètres d'altitude.

LENGA (Nothofagus pumilio): famille des " fagáceas ". Arbre corpulent de 30 mètres qui occupe la partie haute des versants. A partir de 1400 mètres, il perd sa cime devenant rampante et rabougrie, formant ainsi d'épais buissons. Ses feuilles présentent des bords régulièrement lobés. En automne il devient rouge. Cette espèce de nothogagus résiste le mieux au froid.

MAITÉN (Mavtenus boaria): famille des " celastráceas ". Arbre à la cime élégante, au feuillage persistant, à l'écorce grise et aux branches pendues. Sa cime est de couleur verte aux feuilles lancéolées, et fleurs jaunes. Son tronc atteint une hauteur de 15 à 20 mètres, sur 30 à 40 cm de diamètre.

NOTRO o CIRUELILLO (Embothrium coccineum): famille des "proteáceas". Ce petit arbre très ramifié possède une écorce lisse, un tronc droit, des feuilles de couleur vert- sombre. Il pousse sur des endroits sablonneux et humides, et abonde dans la zone centrale du Parc. Son bois très fin est utilisé en ébénisterie. En novembre et décembre, il possède de grandes fleurs de couleur rouge-vif regroupées en grappes.

ÑIRE (Nothofagus antarctica): famille des " fagàceas ". Cet arbre ne dépasse pas les 15 mètres de hauteur. Il pousse en zones basses, sur les rives des cours d'eau. Vous le trouverez également en altitude plus élevée où sa cime devient rabougrie. Ses feuilles sont de forme ovée, sciées irrégulièrement et lobées sur les bords.

PEHUÉN (Araucaria araucana): famille des "araucariáceas". Ce bel arbre étrange prédomine dans le Parc National Lanín. Il peut atteindre une hauteur de 30 mètres. Son tronc présente une écosse épaisse et rugueuse en plaques. Ses feuilles sont pointues. Ses graines sont riches en hydrate de carbone et protéines. Cet arbre est originaire du Parc National Lanín et a été introduit par l'homme au Parc National Nahuel Huapi.

ARBUSTES :
A Bariloche vous trouverez également des arbustes ou plantes ligneuses. Ils ne mesurent pas plus de 6 à 7 mètres de hauteurs. Les plus communs sont : " palo piche ", " calafate ", " cichay ", " chacay ", " caqui " etc…L' " arrayán " et le " notro " peuvent constituer un arbuste selon les conditions du milieu.

COLIHUE (Chusquea culeou): graminée ligneuse de 4 à 6 mètres de haut aux tiges massives. Les feuilles sont rigides, de forme lancéolée. Le colihue est une plante persistante, qui meurt lors de sa floraison et fructification. Elle se reproduit sous forme de graines et rhizomes. Cet arbre est un " habitant distingué " de la région andine patagonique.

ROSA MOSQUETA: Rose arbustive (Rosa eglanteria) originaire d'Europe, amplement répandue dans la région andine patagonique et abondant dans les parcs nationaux Lanín, Nahuel Huapi, Los Alerces et Puelo. La Rosa Mosqueta est présente dans presque tous les foyers de Bariloche et consommée par les touristes sous forme de produits dérivés: sucreries, thé, huiles, produits cosmétiques. La plupart des rosiers présents dans les jardins proviennent de graines de la Rosa Mosqueta.

ARBUSTES DE COULEURS

LE TAlQUE: Cet arbuste mesure entre 0.80 et 2 mètres. Ses feuilles sont résistantes et ses fleurs rouges-jaunes. Vous le trouverez dans les parcs nationaux Lanín et Nahuel Huapi. Vous verrez certains exemplaires en marchant vers le Mont Tronador, avant d'arriver au Ventisquero Negro, sur le côté droit du chemin et sur trajet Puerto Bles - Lagune Frías. Si vous avez la chance de voir une floraison, vous n'oublierez pas cette espèce magnifique.

CHILCO (Fuchsia magellánica): Vous le trouverez fréquemment près des ruisseaux ou cascades. Cette espèce est originaire de la région des bois andins patagoniques. Il possède des fleurs suspendues aux fleurs rouges-pourpres ou violettes. En été vous le trouverez en fleur sur presque tous les parcours et circuits touristiques.

PAÑIL (Buddleja globosa hope): Cet arbuste mesure 2 à 4 mètres de hauteur. Sur la partie supérieure ses feuilles sont très vertes, et plus claires sur la partie inférieure. Ses fleurs sont petites et rondes, très parfumées et jaunes. Cette espèce est originaire de la région andine du Pérou. Elle est appelée " matico " ou " pañil " en Argentine (Patagonie) et au Chili.

MUTISIA: Vous verrez la " mutisia " grimpant en forme d'arbustes et arbres en janvier et février. Magnifique liseron grimpant aux fleurs oranges. Trouvable dans les parcs nationaux Lanín, Los Alerces et Nahuel Huapi. Si vous coupez ses fleurs, vous nuirez à l'espèce.

FLORE À CALAFATE

Retour à Nature...
La flore du Parc National de Los Glaciares est celle de la typique forêt andino-patagonique et celle-ci, naturellement, se trouve dans la steppe et les forêts qui l´entourent et qui atteignent, environ, 79 mile hectares de la superficie totale du parc.

Environ, 260 mile hectares du parc sont recouverts de glace et, donc, dépourvus de végétation. A cela il faut également ajouter les 95 mile hectares occupés par les lacs.

La superficie forestière du parc est dominée par le hanis ( " lenga ") et le " faux hêtre bouleau ". Etre les différents arbustes se distinguent le notro, avec ses belles fleurs rouges, le calafate, avec ses fleurs jaunes et son fruit violet et le sureau du diable ( " sauco del diablo "), dans les zones les plus humides de la forêt.

Il est important de remarquer que les forêts de la zone du Lac Viedma furent beaucoup moins étudiées que celles de la zone du Lac Argentino. Les forêts de lengas dominent : ceux-ci, généralement, ne forment pas des ceintures continues mais ils se rencontrent en alternance avec des espaces de végétations typiques de la steppe.

Les forêts les plus denses et continues sont situées dans les vallées occidentales alors que, vers l´est, dominent les steppes.

La végétation se construit suivant trois zones bien définies :

Forêts
En dessous de la végétation andine haute, et ce jusqu´au niveau des lacs, dominent les forêts de nothofagus. La limite supérieure de la forêt se trouve, en moyenne, entre les 1000 à 1100 mètres d´altitude. Il existe, au sein du parc, trois espèces de nothofagus:

- Le hanis ou lenga(Nothofagus pumilio)
- L´hêtre antarctique (Nothofagus antárctica).
- le faux hêtre bouleau (Nothofagus betuloides).

De toutes les espèces, celle du hanis est la plus répandue et occupe la plus grande proportion des forêts de la zone. Ils sont généralement recouverts de usnea (lichens), communément appelés " barbe de vieux ", à cause de ses longues bandes qui pendent des troncs.

La lenga, en plus de supporter de grands niveaux d´amplitude thermique, est moins sensible au froid que le faux hêtre bouleau . La conséquence de cela est que, dans les zones où se trouvent les glaciers, la lenga est l´arbre qui s´approche le plus de la glace. Les forêts de lengas, très résistants aux basses températures, couvrent également le fond des vallées en altitude, constamment envahies par des masses d´air froid.

Il existe une seule espèce de liseron, luzuriaga marginata, qui est assez fréquente aux bords des affluent ou aux pieds des troncs. La Philesia magallánica, arbuste grimpant aux fleurs rouges voyantes, est au contraire, de présence très limitée.

A partir des 500 mètres, la forêt s´appauvrit et les espèces sont plus basses et fines. Le sureau et le cannelier disparaissent, tout comme les espèces de sous-bois, les lengas commencent à disparaître. Le faux hêtre bouleau survit jusque, environ, les 850-900 mètres d´altitude mais, à cette altitude, il se trouve réduit à un arbuste alors que la lenga continue sous la forme de buissons touffus jusque, environ, les 1000 mètres.

Au sein de la strate d´herbes, on peut trouver des fougères, mousses, lichens et fleurs, comme la topa-topa, en forme de chaussure ou encore l´orchidée. Les " arvejillas " ou " Lathyrus magellanicus " aux fleurs bleues, poussent tout près des glaciers et forment, ainsi, une espèce de tapis. Il existe également une espèce rare, le Pinguicula antártica, aux fleurs violettes, qui est une plante carnivore mangeant des insectes lui fournissant les substances de nitrogène, nécessaire à sa nutrition.

Au sein des forêts de la côte orientale du Canal de los Témpanos, on peut différencier les forêts pures de lengas et les forêts mixtes de lengas et de faux hêtres bouleaus.

L´hêtre antarctique, même si sa distribution est beaucoup plus réduite que celle de la lenga, est relativement fréquent au fond des vallées.

Steppe
La steppe qui se trouve aux alentours du Parc National de Los Glaciares dispose de la qualité particulière de s´adapter aux conditions les plus extrêmes de sécheresse, de froid et de vent. Les graminées qui y poussent forment des masses basses et compactes, avec des feuilles rigides et couvertes d´une épaisse peau. Il est assez fréquent de trouver des masses circulaires comme le " Mulinum spinosum ".

Dans les zones orientales les plus basses, les steppes se trouvent dominées par " le coirón amargo " (Stipa Speciosa) et les arbustes.

Entre les différentes espèces d´arbustes, il est assez fréquent de rencontrer le Senecio filaginoides et le Berberis buxifolia, alors qu´entre les herbes dominent le Festuca argentina, Poa lanuginosa et/ou le Poa dusenii, accompagnés de quelques espèces fourragères.

Le semi-désert d´altitude
Il se trouve au-dessus des 1000 à 1100 mètres d´altitude et ce jusqu´1500-1600 mètres qui représente la limite inférieure des neiges éternelles.
Là, la couverture de végétation est très rare. En revanche, les graminées xerofíticas et dicotiledóneas en couffin dominent; entre ces dernières, les couffins des genres Azorella y Bolax sont assez fréquents.

Dans les endroits humides se forment de petits prés avec de la végétation dense où se rencontrent fréquemment les Azorella lycopodioides, le Epilobium australe, le Epilobium nivale, le Alopecurus antarcticus, entre autres, souvent accompagnés du Empetrum rubrum et de la Marsippospermun cf reichei.

Dans certains endroits, immédiatement au-dessus du niveau des lengas touffues, se trouve un ensemble de végétation d´arbustes, plus ou moins, dense, où dominent le Empetrum rubrum et la Pernettya sp.

A la différence de la végétation andine haute de la Patagonie du Nord, de nombreuses espèces de Mulinum sont absentes ; en revanche, on y trouve beaucoup d´éléments subantartiques.

FLORE À PUERTO MADRYN

Retour à Nature...

Les grandes steppes entourant Puerto Madryn hébergent une infinité d'arbustes aux espèces variées, synonyme de délices pour les connaisseurs et néophytes s'initiant à la botanique patagonique.

Bas, épineux avec des petites feuilles, ces arbustes sont de petits fourrés aux racines fortes et profondes.

Les facteurs climatiques de la zone déterminent ces caractéristiques. Les espèces végétales doivent se protéger du vent et supporter le manque d'eau.

Pendant la saison des pluies, leurs fleurs minuscules et voyantes s'ouvrent. Ils stockent l'eau pour les mois de sécheresse.

La chasse photographique dans cette steppe promet des surprises agréables.

Dans les environs de Puerto Madryn et sur une grande partie de la péninsule Valdés, le "jarillar " est l'espèce dominante. La jarilla est un arbuste atteignant 2 mètres de hauteur. En Argentine, vous le trouverez de Mendoza au Chubut.

Il existe deux types de " jarillar " : la " jarilla femelle " (Larrea divaricata) et la " jarilla crépue " (Larrea nítida). Ces deux plantes sont des arbustes ligneux, d'aspect similaire, généralement fouettés par le vent. Ils poussent de forme éparpillée et forment des clairières où se développent des espèces sub-arbustives et herbacées.

La jarilla femelle possède des feuilles de 7 à 15 mm de longueur. Elles sont résineuses, de couleur vert-olive, aux bords lisses et fleurs solitaires. La jarilla crépue possèdent également des feuilles résineuses avec des bords dentés. Les fleurs sont jaune et les fruits sphéroïdes.

Les anciens habitants de la zone utilisaient cette plante comme anti-inflammatoire, cicatrisant et excitant.

Nous mentionnerons également la " barba de chivo " (Prosopidastrum globosum), la " mata brasilera " (Bougainvillea spinosa), le "piquillín" (Condalia microphylla), l' "algarrobito" (Prosopis alpataco), le "quilembay" (Chuquiraga avellanedae), et "molle" (Schinus johnstoni).

Ce dernier est un arbuste mesurant plus d'un mètre de hauteur, avec des feuilles entières, dures et oblongues et des branches épinées sur les extrémités. Il produit des fruits violets ou bleu foncé. Ils possèdent des petites boules ressemblant à des fruits, mais qui sont en réalité une réaction de la plante face aux insectes parasites.

Il est très utilisé comme combustible. Les tehuelches préparaient une boisson à base de ces fruits, ressemblant à la chicha. Il était également employé comme purgatif, apaisant et emplâtre lors de fractures et hernies.

Le quilembay est un arbuste de 1.5 mètres de hauteur. Ces feuilles sont insérées dans la tige et possèdent un bout épineux. Ses fleurs de couleur jaune ornent magnifiquement la montagne à partir du mois de décembre. Cette espèce abonde dans la zone.

Le piquillín est un arbuste épineux aux feuilles réduites et elliptiques. Ils possèdent des fleurs jaune-vert. Ses fruits de formes ovales sont de couleur jaune, rouge ou noire, selon le degré de maturité.

Dans cette zone, l'algarrobito ne dépasse pas les 1.5 mètres de hauteur. Cette espèce est caractérisée par ses branches souterraines, à partir desquelles émergent les branches aériennes. Il possède des épines atteignant 6 cm de longueur disposées en nœud. Les grappes florales sont de couleur jaune.

Le bouton d'or est un arbuste de petite taille (0.30 à 0.80 mm). Il n'atteint pas de développement ligneux. Il possède de grandes feuilles aux bords sciés, de couleur vert brillant et un aspect résineux.

Vous le distinguerez par ses fleurs jaunes se réunissant en blocs de grande taille (plus de 5 cm de diamètre). Vous trouverez cette espèce dans toute la Patagonie, en particulier sur les terrains sableux.

La mata brasilera est un arbuste très ramifié et épineux de 2 mètres de hauteur. Il est caractérisé par ses épines rigides. Ses feuilles sont petites et ses fleurs possèdent une couleur blanc-jaune.

La verveine est un arbuste caducifolié de 1.80 mètres de hauteur. Vous trouverez également des espèces plus petites servant d'aliment au bétail bovin.

Vous la recontrerez facilement protégée par des arbustes non fourragés.

Elle fleurit au printemps, de septembre à novembre. Ces fleurs sont regroupées en épis denses, sur la partie extrême des branches, leur couleur varie entre l'orange et le jaune clair.

FLORE À USHUAIA TERRE DE FEU

Retour à Nature...

En Patagonie argentine, la flore n'est pas abondante. Voici les principales espèces arborées :

Turbales
Les bois d'Ushuaia sont caractérisés par la présence de turbales (Sphagnum magellanicum), constitués par des restes végétaux, en particulier de mousses.

Les turbales possèdent une grande capacité de rétention d'eau, due aux propriétés absorbantes de la mousse Sphagnum. Ils créent l'humidité environnementale.

Nous distinguerons la " turba blanca " (mousse Sphagnum) utilisée comme combustible et additif de sols. Cette mousse est exploitée au niveau commercial depuis plus de 150 ans. En raison de la crise énergétique, la demande de " turba " comme combustible a augmenté dans de nombreux pays.

Lenga (Nothofagus pumilio)
Arbres aux feuilles asymétriques brillantes, dont la tonalité passe du rouge intense au jaune ou marron avant la chute. Lorsque les feuilles changent de coloris en automne, le paysage se transforme en un tableau magnifique, coloré et voyant.

Guindo (Nothofagus betuloides)
Cet arbre aux feuilles allongées et persistantes est également appelé " cohiue ". Il peut atteindre une hauteur de 30 mètres sur 1.20 mètres de diamètre. En poussant sur des sols fins, il présente une forme arbustive, tortueuse et rabougrie.

Ñire (Nothofagus antártica)
Arbre aux feuilles asymétriques, dentées et brillantes. Il pousse sous forme d'arbuste et se développe sur des sols inondés ainsi qu'au cours de petites précipitations.

Calafate (Berberis buxifolia)
Arbre très ramifié présentant de nombreuses épines. Il se distingue des autres arbres des bois par ses petites fleurs jaunes se transformant en fruits délicieux de couleur noir-bleuté.

Michay (Berberis ilicifolia)
Arbuste aux feuilles de couleur vert-intense. Il ressemble au gui et conserve toujours sa couleur. Avant la fin de l'hiver, il présente une floraison de couleur orange. Ses fruits bleutés mûrissent en automne.

Mata Negra (Chilliotrichum diffusum)
Cet arbuste possède des fleurs ressemblant à de petites marguerites persistant jusqu'en automne. Il conserve toujours sa couleur verte, et pousse en plaine et en montagne.

Chaura (Pernettya maconata)
Arbuste très ramifié aux feuilles terminant en épines. Ses fleurs sont petites et blanches, en forme de cloches, et ses fruits de couleur rouge intense. Il fleurit et produit des fruits deux fois par ans et pousse près de la côte et dans les clairières peu humides.

Frutilla de Magallanes (Rubus geoide)
Elle se développe dans des endroits relativement humides sous la protection d'un tronc. Ce fruit délicieux de couleur rouge est très sucré et similaire à la mûre. Elle pousse à moitie enterrée couverte par ses petites feuilles.

Drosera (Dosera uniflora)
Cette plante insectivore mesure 4 à 5 mètres de hauteur. Ses tentacules rouges sécrètent dans les extrémités une substance mielleuse servant à attirer et attraper les insectes. Elle pousse dans des endroits très humides et fleurit en décembre et février.

FLORE À SAN MARTIN
de los ANDES

Retour à Nature...

Les forêts de la Réserve et Parc National Lanin sont précieusement conservées. Les seuls bois d' " araucarias ", " roble pellín " et " raulí " compris dans le système national des aires protégées, se trouvent dans la Réserve et Parc National Lanin. Il héberge également diverses espèce herbacées et arbustives, répandues dans la zone nord-ouest de Neuquén, uniques dans les aires protégées nationales.

Espèces de valeur spéciale et distribution restreinte

Arbustes et herbes :
Acaena leptacantha, Adesmia papposa, Aster peteoranus, Azorella incisa, Baccharis benzanilleana, Calampelis scabra, Carex minutissima,Centipeda elatinoides, Chaetantera elegans, Chenopodium philippianum, Dioscorea brachybotrya, Eryngium pseudojunceum, Haplopappus marginalis, Libertia chilensis, Lomatia dentada, Mulinum albovaginatum, Osmorhiza glabrata, Paspalum dasypleurum, Poa andina, Poa Hachadoensis, Ribes valdivianum, Senecio comberi, Senecio jobii, Silene cuspidata.

Plantes exotiques (introduites par l'homme)
Le pin, la rose " mosqueta ", le peuplier, le lupin etc.

Plantes autochtones (originaires du lieu)

Arbres
Les espèces prédominantes appartiennent à la grande famille du genre Nothofagus, à 3 espèces de conifères :

Raulí : Nothofagus procera (= N. Nervosa)
Cet arbre de grande allure mesure 40 mètres de hauteur. Ces feuilles, les plus grandes du genre (jusqu'à 9 cm), possèdent des bords sciés et des nervures très marquées et changent de couleur en automne. Cet espèce est unique dans le Parc National Lanin et absente dans le Parc National Nahuel Huapi. Il vit avec le " roble pellin " et le " coihue ". Son bois est très utilisé dans la confection de meubles fins.

Coihue (Nothofagus dombeyi)
Cet arbre magnifique toujours vert mesure 45 mètres de hauteur. Son nom mapuche signifie " lieu avec de l'eau ". Ses feuilles vertes et brillantes sont persistantes et petites avec un bord scié. Les branches sont disposées en plan horizontal et lui donnent un aspect stratifié. Vous observerez fréquemment des " nœuds " sur ses branches et son tronc, conséquence de l'action du champignon llao-llao. Son bois est utilisé dans la construction de ponts, quais et pilotis.

Ñire (Nothofagus antarctica)
Cet arbre ou arbuste peut mesurer 15 mètres de haut. Cette espèce colonisatrice est peu exigeante. Il est ramifié de la base en plusieurs troncs et possède des feuilles arrondies avec un bord denté et ondulé. Il devient rougeâtre en automne. Son bois est utilisé pour faire du feu et comme postes de grillages.

Roble Pellín : Nothofagus obliqua
Cet arbre mesure entre 30 et 40 mètres de hauteur, ses feuilles sont alternées de forme lancéolée avec un bord scié. Son bois imputrescible est utilisé dans la construction de quais, ponts et maisons. Selon la tradition mapuche, il est l'arbre " sage " du bois, autre espèce exclusive du Parc National Lanín.

Lenga : Nothofagus pumilio
Cet arbre de grande allure au tronc droit, prend une forme rabougrie avec l'augmentation de l'altitude dans la forêt. Ses feuilles arrondies sont légèrement coupées toutes les 2 nervures. Sa couleur rouge intense donne un aspect impressionnant à la forêt. Son bois est utilisé pour les artisanats mapuches et charpenterie.

Conifères
Pehuén : Araucaria araucaria
Il s'agit d'un des plus beaux arbres du parc, une espèce endémique exclusive mesurant jusqu'à 40 mètres de hauteur. Il pousse sur des sols rocheux en formant des bois purs.
Ses feuilles très dures sont vertes toute l'année. Les plantes masculines possèdent des cônes producteurs de pollen. Les plantes féminines possèdent des cônes sphériques, dont les graines, appelées pignons, sont riches en hydrates de carbone et protéines, aliments importants dans l'alimentation des communautés mapuches.

Cyprès: Austrocedrus chilensis
Le cyprès est le pionnier de la forêt. Ses graines ailées se trouvent sur les sols de gravier arides, un bon terrain à coloniser. Cet arbre possède une coupe conique, ses branches sont comprimées et ses feuilles persistantes et écaillées. Il mesure jusqu'à 20 mètres de hauteur.

Maniu : Saxegothea conspicua
Cet arbre de coupe pyramidale pousse dans des lieux humides. Son écorce rouge se détache en plaques. Ses feuilles sont simples, linéaires, de couleur vert foncé avec deux bandes blanches sur l'envers. La fleur masculine est un cône court, la féminine, un cône globuleux.

Les autres espèces sont :

Maitén : Maytenus boaria
Cet arbre toujours vert possède un coupe globuleuse, des branches pendantes, des feuilles alternées et lancéolées, finement sciées, de couleur vert-clair. Elles servent de nourriture au bétail. " Arbre sacré mapuche ".

Radal : Lomatia hirsuta
Arbre ou arbuste au feuillage persistant avec de nouvelles tiges pubescentes. Le " radal " est commun dans les zones les plus sèches du parc, peuplées de cyprès et " maitén ". Ses feuilles sont grandes (4-12 cm de longueur), simples, brillantes, ovales avec un bord scié. Ses fleurs sont de couleur blanche. Son bois est utilisé en ébénisterie.

Notro: Embotrium coccineum
Ce bel arbuste pousse sur des terrains ouverts, sableux, humides ou volcaniques. Il possède une écorce grise composée de taches sombres et claires, des branches flexibles, des feuilles simples, alternées de forme lancéolée. Ses fleurs de couleur rouge intense ou orange colorent le paysage au printemps et au début de l'automne. Il appartient aux forêts mixtes. Le " notro " possède des propriétés médicinales (cicatrisantes).

Arrayán : Myrceugenella apiculata
Cet arbre ou arbuste est toujours vert. Son écorce est de couleur cannelle, lisse et soyeuse avec des taches blanches. Ses petites feuilles opposées, de couleur vert-foncé, possèdent un petit mucron au sommet. Ses fleurs blanches et voyantes sont regroupées par groupes de 3 ou 5. Sa baie noire est comestible. Cet arbre forme un bois dense dans Los Arrayanes, unique au monde.

Caña Colihue : Chusquea culeou
Plante arbuste formée par des tiges simples massives, sans ramifications, de 2 à 4 mètres de hauteur. Les feuilles naissent dans les nœuds et sont toujours linéaires. Il fleurit tous les 30 à 40 ans avec des épis violets voyants, et meure après la floraison. Son bois est très employé dans la construction de meubles et artisanats. Les aborigènes l'utilisaient pour l'élaboration de lances et tubes des " trutrucas " (instrument de musique).

Michay: Berberis darwinii
Cet arbuste très ramifié mesure 1 à 2 mètres de hauteur. Il possède des petites épines, des feuilles alternées, lisses et brillantes, de couleur vert-sombre avec un bord denté épineux. Ses fleurs oranges et voyantes sont regroupées en grappes. Son fruit est une baie ronde de couleur noir-bleuté, peu juteuse. La tradition dit que toute personne qui goûte ses fruits reviendra en Patagonie. D'autres espèces existent dans la zone.

Hôtes des arbres (parasites, semi parasite et épiphytes)

Llao-llao, Pain de l'Indien : Cyttaria darwinni
Champignon parasite de préférence sur le " coihue ". Ses filaments tubulaires s'étendent sur l'écorce des branches de l'arbre visité, en formant des " nœuds ", pouvant atteindre 1 mètre de diamètre. Le champignon comestible en forme de poire possède au début une couleur blanche et un goût insipide, puis devient jaune orangé, juteux et sucré.

Farolito : Myzodendron punctulatum
Semi parasite de couleur jaune dorée. Il vit sur les branches des Nothofagus (lenga, ñire et coihue). Il suce la sève brute de la plante à l'aide de petites racines qui pénètrent jusqu'aux vaisseaux ligneux pour accéder à la chlorophylle. Il se couvre de minuscules fleurs jaunes à la fin de l'hiver. Le fruit est disséminé par le vent.

Barba deviejo : Usnea sp.
Il s'agit d'un lichen (organisme formé par l'association d'une algue avec un champignon) du genre Usnea. Il vit sur les branches et troncs des arbres, dont il se sert uniquement de support. Il se développe de préférence dans des endroits exposés au soleil. Il est considéré comme indicateur d'abondance en oxygène (ou de la non pollution du milieu).

FLORE À ANTARCTIQUE ARGENTINE

Retour à Nature...

L'éco-région qui compose l'Antarctique est représentée par les Iles Malouines, les Iles Géorgies du Sud, les Iles Sandwich du Sud et les îles sub-antarctiques au nord du parallèle 60° de latitude sud.

Dans cette zone, pendant l'été, la glace fond à certains endroits, laissant voir des rochers sur lesquels poussent des mousses, des hépatiques, lichens et quelques plantes.

Dans le secteur antarctique, il n'existe que deux espèces de plantes natives. Une qui arriva avec les hommes et une autre qui s'est fait naturaliser dans la zone : le poa.

Il n'existe pas de forêts naturelles, et les types de végétation dominants sont les steppes graminacées, avec des fourrées de toundra. Cette éco-région est très pauvre en phanérogames (plantes à fleur), plusieurs desquelles sont endémiques.

Dans les Malouines, par exemple, sur 163 plantes natives, 14 sont uniques, et dans les Géorgies du Sud, sur 23 espèces, une est endémique. Par contre, l'éco-région est riche en Cryptogames (plantes sans fleur ni graines), avec 135 espèces étudiées de bryophytes (mousses) et 58 espèces de lichens, uniquement pour les Géorgies de Sud.

Couvrant les sols ondulés libres de neige, une moquette vert émeraude composée d'une algue terrestre nitrophile apparaît. Elle pousse en association avec les colonies de pingouins.

Parmi les principales communautés végétales figurent les pâturages Tussock, qui occupent les zones côtières des Malouines et Géorgies du Sud, où l'on trouve aussi d'autres espèces associées de graminacées et de mousses, parmi d'autres végétaux.

D'autres types de végétation sont également présents, comme les cortaderales (formation qu'on trouve exclusivement dans les Malouines), les communautés végétales des zones montagneuses, des zones marécageuses et des environs des rivières, caractérisées par les mousses de type Sphaigne, et la végétation des rives humides de la côte.

Sur les Géorgies du Sud, la végétation est uniquement représentée par les pâturages côtiers de Tussock, d'un mètre et demi de haut, végétation de toundra avec des bryophytes, et quelques plantes vasculaires. Certaines algues vivent dans la neige, et la teignent de différentes couleurs. Sur les côtes on peut voir des algues brunes de grande taille, et de presque sept mètres de large.



ISO 9001 : 2000
CERTIFICATION
Agence de voyage,
Gestion d'opérations touristiques
&
Commercialisation Electronique de Billets Aériens.






TOURS EN
PATAGONIE
HOTELS EN
PATAGONIE
NOS SITES DE VOYAGE ET TOURISME EN AMERIQUE LATINE
ARGENTINA Voyage
& Tours
CHILE
Voyage & Tours
PERU Voyage
& Tours
ECUADOR & GALAPAGOS
Voyage & Tours
BOLIVIA
Voyage & Tours
MEXICO
Voyage & Tours
BRAZIL
Voyage & Tours
COSTA RICA
Voyage & Tours




PATAGONIA TRAVEL & TOURS
Operated by Latin America Travel & Tours

Av. Pte. Roque Saenz Peña 615 4º Of. 416 - Buenos Aires - Argentina

NUMEROS GRATUITS: USA: 1-800-790-2961  

Termes et Conditions | Contact Webmasters | Site Map | Patagonie Plan du Site


Render Actual le  © ENJOY CORPORATION S.A.
PATAGONIA TRAVEL & TOURS